Brioche moelleuse et filante vegan

Je suis enfin satisfaite d’une recette de brioche vegan ! Elle est moelleuse à souhait et bien filante. Parfait pour le petit déjeuner, le goûter ou n’importe quel moment de la journée 🙂

J’ai longtemps essayée différentes pâtes à brioche, avec de la margarine coupés en morceaux, de la margarine fondu, … J’arrivais toujours à des résultats où la brioche était trop compact à mon goût. Et là je suis enfin tombé sur un mélange qui fonctionne super bien avec de l’huile neutre pour la matière grasse !

Cette brioche est nature, mais vous pouvez l’aromatisé comme vous le souhaitez, avec de la fleur d’oranger par exemple ou des pépites de chocolat.

Si vous souhaitez ajouter des pépites de chocolat, comme je vous l’ai dit dans la recette, il faudra le faire à la fin de la première pousse, car quand la pâte à était pétrie 25 minutes au batteur elle aura un peu chauffer et les pépites de chocolat fonderait. Donc attendez que la première pousse soit finis pour y incorporer les pépites.

Pour le lait végétal de cette recette j’ai utilisé mon lait d’avoine maison. Si vous voulez plus de détails sur comment faire son lait végétal maison, vous pouvez lire mon article dédié à cela ; ici

Comment être sûr de réussir sa brioche ?

Je vous donne quelques clés importantes à savoir.

La levure

Si vous utiliser de la levure fraîche, il est indispensable de bien l’avoir conserver avant son utilisation pour être sûr qu’elle soit encore utilisable.

Elle doit se conserver au frigo et doit être bien emballé, sinon elle peut avoir séchée.

Personnellement j’utilise toujours de la levure sèche car je trouve ça plus pratique et honnêtement au niveau de la « qualité » de la brioche une fois cuite je ne vois aucunes différences avec la levure fraîche.

Si vous faites souvent des pâtes levée, il existe de grands contenants de levure boulangère, ça évite le sur-emballage et c’est plus pratique que d’avoir pleins de sachets individuels.

La levure boulangère sèche s’active dans de l’eau ou du lait tiède, mais surtout pas chaud car sinon la levure ne marchera plus, car haut-delà de 50°C la chaleur tue la levure et la pâte ne lavera pas. Ajouter une pincée de sucre dans le mélange lait-levure peut aussi aider à activer celle-ci.

Ne mettez jamais la levure et le sel en contact direct l’un avec l’autre. Car le sel tue la levure, pas instantanément, mais il est mieux de faire attention. Pour cette recette ce contact direct entre ces 2 ingrédients ne sera pas possible, car on mélange les ingrédients secs ensemble en amont d’ajouter la levure, mais pour certaines recettes ce n’est pas le cas, donc n’oubliez pas de faire attention à cela, ça serait dommage de rater la recette à cause de ça.

Le temps de pousse

Pour le temps de pousse vous avez 2 options, soit la laisser pousser 1h30 à 2h dans un endroit tempérer de votre maison, puis la dégazer et passer à la seconde pousse ou la mettre au frigo toute une nuit, c’est ce que je recommande, car la pâte va développer ses arômes avec le froid et je la trouve aussi plus facile à travailler par la suite. Puis faire une deuxième pousse, à nouveau dans un endroit tempérer

La température

Si vous faites levé votre pâte près d’un radiateur faites attention, si votre radiateur est trop chaud éloignez le récipient. Car comme je vous l’ai dit précédemment, trop de chaleur peut tuer la levure.

Ingrédients

500g de farine de blé – 25cl de lait végétal – 80g d’huile neutre – 90g de sucre – 1 sachet de levure boulangère – 1 pincée de sel.

Pour la dorure : 3 c à soupe lait végétal – 1 c à soupe de sirop d’agave ou de sucre.

Préparation
  1. Versez le lait végétal dans une casserole avec la levure boulangère et une belle pincée de sucre.
  2. Mélangez bien avec une fourchette et placez la casserole sur un feu moyen-doux pendant 4 à 5 minutes en mélangeant régulièrement. Il faut que le lait soit à peine tiède, surtout pas chaud.
  3. Retirez ensuite la casserole du feu et laissez reposer ce mélange 10 minutes.
  4. Dans la cuve d’un batteur versez tous les autres ingrédients et mélangez à faible vitesse avec l’outil feuille. Il faut que l’huile s’incorpore aux autres ingrédients, la texture doit être sablonneuse.
  5. Faites un puits avec vos mains et versez le mélange lait-levure et mélangez ensuite avec le crochet du batteur à faible vitesse.
  6. Une fois les ingrédients bien incorporer entre eux augmentez la vitesse du batteur jusqu’à la moitié de sa puissance et laissez pétrir 25 minutes environ. Pour moi 25 minutes est le temps idéal avec mon robot pour une base de 500g de farine.
  7. Il faut que la pâte soit bien élastique et qu’elle est bien développer son réseau glutineux.
  8. Arrêtez le batteur, raclez les parois si nécessaire et filmez la cuve et placez-la au frigo toute une nuit ou 6 à 12h. (Transvasez la pâte dans un récipient si elle ne rentre pas dans votre frigo).
  9. Après ce temps de repos, placez la pâte sur un plan de travail fariné et travaillez-la un peu pour former une boule. (Si vous souhaitez ajouter des pépites de chocolat à votre pâte vous pouvez le faire à ce moment là en pétrissant à la main.
  10. Divisez la pâte en 6 boules de la même taille.
  11. Formez des boules en les roulant sur elles-mêmes.
  12. Placez-les dans un moule à manquer en plaçant la dernière au milieu.
  13. Recouvrez le moule de filme et laissez pousser dans l’endroit le plus chaud de votre maison, jusqu’à ce que la pâte lève un peu.
  14. Chez moi je laisse pousser entre 45 minutes à 1h pour la deuxième pousse.
  15. Préchauffez votre four à 180°C
  16. Préparez le mélange pour la dorure et dorez la brioche à l’aide d’un pinceau.
  17. Enfournez pendant 20 minutes à 180°C, puis baissez le four à 160°C et poursuivez la cuisson de 30 minutes. Vérifiez la cuisson avec la pointe d’un couteau.
  18. A la sortie du four laissez bien tiédir la brioche avant de la démouler
Notes

Pour la conservation de la brioche ;

Dès que la brioche est froide recouvrez-la d’un torchon propre et dès qu’elle est entamer recouvrez-la de filme afin qu’elle ne sèche pas.

C’est mieux de la consommer tel quel le jour même. Si elle vous dur plusieurs jours, vous pouvez faire du pain perdu avec, c’est excellent !

Sur la photo j’ai accompagné ma brioche de confiture de mirabelles

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *