Je suis très contente aujourd’hui de vous retrouver en abordant avec vous un sujet que j’adore, celui des laits végétaux, un produit qu’on utilise beaucoup en cuisine et en pâtisserie vegan … alors il est bien temps d’en parler 😉

Cela fait maintenant quelques mois que je fais (la plupart du temps) mon lait végétal maison, et oui parce qu’il m’arrive toujours d’acheter du lait végétal en brique, (quand il est question de fainéantise …).

J’essaie de me prendre le temps chaque semaine pour faire mon litre le lait végétal … et c’est le plus souvent du lait d’avoine, car c’est le plus économique des laits végétaux que l’on peut faire soit même.

Cette automne j’ai beaucoup fait du lait de noix avec les noix du noyer de mon jardin. C’est très économique et zéro déchet, même si j’ai conscience que tous le monde n’a pas un arbre sous la main … 😉

Les nombreux avantages de faire son lait végétal maison

Economique

Car faire son lait végétal maison est très économique, surtout pour le lait d’avoine qui vous revient à 20-30 centimes le litre. Les flocons d’avoine sont très bon marché comptez 1,50€ à 3€ le kg.

Et si comme moi vous utilisez beaucoup de laits végétaux dans vos plats et desserts, ça ne pourra que vous aider si vous faites votre lait végétal maison.

Cela nécessite très peu de matériels ; vous aurez besoin d’un mixeur avec une lame en S ou dans un récipient à bords haut et un mixeur plongeant, d’un torchon fin ou d’un sac à lait végétal et d’un récipient en verre hermétique (bien propre ou stériliser) pour le conserver.

Ecologique

C’est aussi plus écologique, car il n’y a pas (ou presque) de déchets, si vous achetez les graines en vrac. Même si ce n’est pas le cas vous réduisez déjà l’emballage de la bouteille de lait, et ça c’est plutôt cool 😉

Et pour la conservation du lait, versez le simplement dans une bouteille en vert avec un bouchon ou dans des bocaux de confiture propre que vous pouvez laver, puis réutiliser pour cela.

Pratique

Personnellement, dans mon lait végétal maison je ne rajoute pas de sucre, tout simplement parce que j’utilise autant mes lait végétaux pour les préparations sucrées de pâtisseries ex : biscuits, muffins, crème pâtissière … que pour mes préparations salées ; dans les quiches, en béchamel …

Si vous aimez tout de même le lait sucrée je vous conseille de séparé le lait en deux parties et dans l’un ajoutez du sirop d’agave et de l’extrait de vanille par exemple et garder l’autre partie non sucrée.

Conservation

Pour le lait végétal maison (ou pas d’ailleurs), il est important de bien secouer son lait avant utilisation, car l’absence de stabilisants (qu’il y a dans les laits végétaux du commerce) fait que le résidu du lait se dépose au fond de la bouteille, cela ne donne pas un aspect joli, ça ne veut pas dire que votre lait n’est plus bon. Il faut secouer votre lait végétal quelques secondes, jusqu’à ce qu’on ne voit plus de dépôt.

Sa fabrication

Un lait végétal est une préparation à base de graines ex : d’oléagineux (noix, amandes, cajou …), de céréales (avoines, riz, sarrasin …), ou de légumineuses (soja, pois chiches …) et d’eau. Une fois trempée, mixée et filtrée, la préparation prend l’apparence du lait.

Comptez environ 10 à 15 % de graines au litre.

Mon avis ; pour le lait d’avoine 10 % suffit, c’est à dire 100g de flocons d’avoine pour 1 litre d’eau.

Pour les laits de noix privilégiez plutôt 15 % pour une meilleure texture et onctuosité. (Il y en a qui mette beaucoup plus, je ne trouve pas ça forcément nécessaire, sachant le prix des oléagineux et puis, avec un volume de 15 % on a déjà un bon goût de noix ;))

Nutrition

Les propriétés nutritionnelles des lait végétaux ne se valent pas toutes en fonction de la graine utilisé. Voici quelques exemple ;

Le lait de céréales ; riz, avoines par exemple ont un indice glycémique plus élevé que les autres (attention pour les personnes diabétique).

Le lait de soja est le lait végétal le plus riche en protéines.

Les laits de noix (amandes, cajou …) contiennent des vitamines (A, B, E), du magnésium, du fer, des protéines, des fibres et des bonnes graisses.

Le terme « lait »

Le terme « lait » n’est pas faux pour moi, car on peut remplacer le lait végétal par le lait de vache, même si la source du produit n’a rien à voir avec le lait de vache. Le « lait végétal », peut aussi se dire « boisson végétal ». Ce terme serais plus juste … c’est vrai !

Voici 2 recettes de laits végétaux maison

Aujourd’hui je vous montre comment faire le lait à base de noix et celui à base d’avoine.

Lait de noix
Pour 1 litre de lait – Préparation : 15 min – Repos : 8-12h
Ingrédients

1l d’eau froide – 150g de noix (amandes, noix, cajou …)

Préparation
  1. Commencez par faire tremper les noix la veille (8 à 12h à l’avance)
  2. Ensuite, égouttez-les et rincez-les.
  3. Placez-les dans un mixeur avec une lame en S ou dans un récipient à bords haut, puis mixez le tout jusqu’à ce que la préparation soit fluide.
  4. Dans un récipient, placez le torchon fin par dessus et versez le lait délicatement dessus. Rabattez les bords et pressez le tout avec vos mains, jusqu’à ce qu’il n’y est plus de lait qui en sort.
  5. Verser le lait végétal dans un contenant hermétique, puis placez le au réfrigérateur. Il peut se conserver jusqu’à 4 jours.

Vous aurez un résidu de fibres dans le torchon qui s’appelle « l’okara ». Ne jeter pas l’okara car elle est pleines de bons nutriments est peut s’utiliser sous de nombreuses formes. En gâteaux, cookies ou même en préparations salées 😉

Lait d’avoine
Pour 1 litre de lait – Préparation : 5 min – Repos : aucun

Le gros avantage du lait d’avoine c’est qu’il ne nécessite pas de temps de trempage 🙂

Ingrédients

1l d’eau froide – 100g de flocons d’avoine

Préparation
  1. Placez les flocons d’avoine dans un mixeur avec une lame en S ou dans un récipient à bords haut, puis mixez le tout jusqu’à ce que la préparation soit fluide.
  2. Dans un récipient placez le torchon fin par dessus et versez le lait délicatement dessus. Rabattez les bords et pressez le tout avec vos mains, jusqu’à ce qu’il n’y est plus de lait qui en sort.
  3. Verser le lait végétal dans un contenant hermétique, puis placez le au réfrigérateur. Il peut se conserver jusqu’à 4 jours.

Voici comment Mélanie du blog « Le cul de poule » réutilise l’okara ; Biscuits à l’okara d’avoine et aux pépites de chocolat (la recette fonctionne aussi avec l’okara de noix ;))

Notes

Pour les laits de noix, il est (vraiment) indispensable de faire tremper les oléagineux avant la fabrication du lait. Les noix vont entamer un processus de prégermination, ce qui va permettre de mieux absorber les nutriments des noix.

De plus, les noix seront plus facile à mixer et le lait sera plus onctueux.

Voici quelques recettes où j’utilise du lait végétal

Recettes sucrées : Tartelettes aux fraisesTarte à la rhubarbeClafoutis aux cerisesClafoutis/Streusel aux mirabellesGâteau aux fruits rouges et chantilly coco

Recettes salées : Lasagnes à la bolognaiseLasagnes aux légumes du soleilEmpanadas aux épinardsmozzarella (sans soja)